17 Vues

Cet engagement est repris dans le PNDES.

Le Conseil des ministres du 26 décembre 2018 a adopté un décret déclarant la gratuité de la planification familiale (PF) qui a pris effet le 24 juin 2019 pour une phase pilote couvrant deux régions à savoir les Cascades et le Centre Ouest. A la date du 30 juin 2019, le Ministère de la Santé a indiqué que 4 179 611 338 F CFA ont été mobilisés en vue de rendre disponibles et accessibles les services et produits de planification familiale.

Au 31 décembre 2019, 79 300 prestations ont été offertes dans les deux régions pilotes et concernent onze (11) méthodes contraceptives pour un coût de 55 047 203 FCFA.

Le taux d’utilisation des méthodes contraceptives en 2019 est de 12,8%.

Pour une Cible < 10%, le taux de rupture en produits contraceptifs est de 28,3% en 2019.  Les enquêtes antérieures ont montré une augmentation du taux de rupture des produits contraceptifs passant de 27,0% en 2017 à 24,1% en 2018. Le taux de rupture en 2019 reste loin de la norme fixée à moins de 10%. 

En 2019, le montant total des besoins en produits contraceptifs est estimé à 4 179 611 338 FCFA avec un gap de financement de 1 289 587 721 FCFA.

Selon le rapport de performance 2019, on note une bonne disponibilité des produits au niveau de la centrale excepté le Jadelle et le dépo- provera qui sont actuellement à 5 mois de stock (en dessous du minimum qui est de 6 mois). Cette disponibilité est aussi effective au niveau des points de prestation.

Le couple-année protection est passé de 27% en 2018 à 13,19% en 2019 (complétude de 7 mois) pour une cible supérieure à 30%.

Dans le but d’accroitre l’accessibilité de l’offre des méthodes contraceptives aux populations, le Ministère de la santé, après les phases pilotes, a étendu la mise en œuvre des stratégies novatrices que sont la délégation des tâches en matière de planification familiale et l’auto-injection du DMPA-SC. En effet, la délégation des tâches est passée de deux districts (Tougan et Dandé) à quatre districts (Tougan, Dandé, Léna et Toma) et l’auto-injection de quatre districts (Boulmiougou, Ouahigouya, Houndé et Nouna) à huit (Boulmiougou, Ouahigouya, Houndé, Nouna, Boromo, Orodara, Titao et Nongr-Massom). 

Le taux d’utilisation des méthodes contraceptives est influencé par la gratuité des soins et des services de planification familiale (PF). 

Malgré les efforts consentis, on note un véritable recul dans la couverture comparativement à l’année 2018 ; ce qui pose un problème de pilotage.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 05-2020