8 Vues

Le Centre de Ouagadougou est opérationnel et reçoit déjà des femmes victimes de violences. Ce sont 300 femmes victimes de violences ont été prises en charge de 2016 au 31 octobre 2018. Jusqu’à la fin de l’année 2019, le Centre de Bobo-Dioulasso n’était pas encore opérationnel.

Toutefois, il convient de souligner que les capacités d’accueil sont en deçà des besoins réels pour abriter les nombreuses femmes et filles victimes de violences.

Dans le cadre des activités des 16 jours d’activisme 2019, la coordonnatrice avait ajouté que selon les rapports de mission des équipes du sous-secteur Violences Basées sur le Genre (VBG), les cas de mariages forcés et précoces seraient en train d’augmenter ainsi que le nombre d’abus et d’exploitation sexuelle, particulièrement dans les régions du Centre Nord et du Sahel. Ce qui appelle à la nécessité d’avoir des centres dans les régions et zones les plus affectées par les déplacements de populations.

Engagement réalisé
Date de l'évaluation : 03-2020