14 Vues

Cet engagement a été réaffirmé par le Premier Ministre dans sa déclaration de politique générale du 18 février 2019.

Pour ce qui concerne le primaire, 2 924 salles de classe ont été construites entre 2016 et 2017 dont 1 281 pour la résorption des paillotes. La programmation de 2018 prévoit la réalisation de 597 salles de classe dont 351 salles sous paillotes à résorber. Celle de 2019 prévoit 714 salles de classe dont 616 pour la résorption des salles sous paillotes.

Sur un stock de 4353 salles de classe sous paillotes à résorber, il reste encore 2 721.

Lors de nos visites terrain à l’intérieur du pays, nous avons pu constater que des écoles sous paillotte construites depuis plus de 6 ans existent encore même dans des centres villes et à proximité comme c’est le cas de l’école centre B de Koudougou et de l’école de Ganzourgou sondego (située à moins de 6 km de la mairie de Gourcy).

Dans ces écoles, le recrutement se fait de façon biennale avec le risque que des enfants en âge d’aller à l’école ne puissent pas y accéder quand ils le souhaitent ou doivent y être. C’est ailleurs le constat que nous avons fait dans une des localités où une trentaine d’enfants en âge d’aller à l’école n’ont pas été recrutés pour l’année scolaire 2018-2019 en raison de la politique de recrutement biennal.

Il apparaît très clairement que cet engagement ne pourra pas être atteint.

Au-delà de cette situation qui ne pourra pas être résorbée, des intempéries ont entraîné des destruction et endommagement d’écoles dans plusieurs localités du pays. Cela fait craindre la nécessité de ces localités de recourir à nouveau à des écoles de fortune, y compris la construction d’écoles sous paillote pour faire face à l’absence d’écoles engendrée par ces intempéries.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 03-2019