1 Vues

Cet engagement ne figure pas dans la Déclaration de politique générale (DPG) mais repris dans Le Plan de développement économique et social (PNDES) . Il pourrait cependant être pris en compte dans  le volet  renforcement des actions en faveur de la prévention des maladies et de la promotion de la santé, à travers la réglementation sur la production, la commercialisation et la consommation de produits dangereux pour la santé ainsi que le renforcement des mesures de sécurité routière évoqué dans la DPG.

-        Un centre de lutte antitabac a été réalisé à Ouagadougou pour la prise en charge des patients tabagiques. Il faut cependant faire remarquer l’absence de véritable centre de désintoxication ou de toxicomanie.

-        Le volet réglementation est en rade. Notre pays fait partie des rares pays qui n’apposent pas les images de dissuasion sur les paquets de cigarettes violant ainsi la convention-cadre pour la lutte antitabac. L’industrie du tabac fait montre d’une grande résistance. Cette situation mérite un intérêt particulier de l’exécutif et du législatif.

-        L’alcool frelaté accessible aux mineurs constitue la face hideuse de nos politiques publiques qui peinent à anéantir ce fléau qui décime les populations avec sa cohorte de cancers.

Engagement en cours de réalisation
Date de l'évaluation : 06-2018